Osmose Inverse

Osmose Inverse


Ovive travaille en partenariat avec Rochem, en Allemagne,  qui conçoit des modules d'osmose inverse.
Ainsi, nous proposons toutes pièces de maintenance sur les modules de type DT.

Structure d’une membrane d’osmose inverse (source : GE Water)
Structure d’une membrane d’osmose inverse (source : GE Water)

Après l’élimination de toutes les matières en suspension, l’effluent pré-traité passe sur l’osmose inverse.
La couche collectant le perméat est « emprisonnée » entre deux couches de membranes.

La technologie de l’osmose inverse utilise des membranes semi-perméables permettant à l’eau de passer mais bloquant et rejetant les ions et les molécules. L’effluent est donc séparé en un flux d’eau pure (le perméat) et un rejet concentré (le concentrat) :

Ce procédé a pour moteur la pression de service. Ladite pression doit être supérieure à la pression osmotique. La pression osmotique dépend de la concentration totale en sels dissous contenus dans l’effluent.

La société Ovive est capable, après étude de votre bilan ionique, de prédire le taux de conversion d'une installation d'osmose inverse.

Pour des besoins ponctuels, Ovive peut proposer des installations d'osmose inverse mobiles en container.

Pollutions traitées

  • Pollutions carbonées (DCO, COT, DBO5)
  • Azote (NTK, NGL, NH4),
  • AOX,
  • Sels,,,

Avantages :

  • véritable barrière physique à la pollution
  • robustesse
  • automatisation complète
  • performances garanties
  • Rapidité de mise en œuvre